Le forum libre des Mutants

>>>www.lesmutants.com<<<
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pas un seul !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Asiatica 1er Importateur



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Pas un seul !   Ven 9 Mar - 5:38

Pas un seul candidat à l'érection pestilentielle 2007 n'est mutaphile ! Mutagène, à voir, mutaphile que nenni !

La Mutation ne sera politique que par ricochet . Mais Rick Hochet n'a pas dit son dernier mot. La Mutation c'est comme l'Histoire, ca se fait là on s'y attend le moins !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Proces



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Faut voir...   Ven 9 Mar - 6:19

Comme c'est parti, et avec les résultats statistiques prévus, j'ai l'idée que ça va changer, sinon radicalement mais au moins sous forme d'exode massif... Pour aller où, c'est une autre question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asiatica 1er Importateur



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Ven 9 Mar - 9:19

Proces a écrit:
Comme c'est parti, et avec les résultats statistiques prévus, j'ai l'idée que ça va changer, sinon radicalement mais au moins sous forme d'exode massif... Pour aller où, c'est une autre question.

On avait parlé de la même chose pour Mitterand en 81. $10 que personne ne bouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asiatica 1er Importateur



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Allègre !   Ven 16 Mar - 14:16

Le dégraissseur de mammouth! Le négationniste du réchauffement, le semeur d'OGM, le nucléarisateur ! Vive lui ! albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Sam 17 Mar - 7:09

Autre débat, autre contrée, autre remarque ...
Ici au Québec, plus on développe une social-démocratie, plus on favorise la mentalité d'assisté avec des ambitions d'assistés. Les richesses réélles diminuant, la contrée s'appauvrissant.
Plus on favorise le goût de l'enrichissement personnel, plus les opportunités de s'élever en fortune et en statut par le travail sont accéssibles à la plupart. L'occasion de réussir à s'enrichir est là, au mérite individuel de faire le reste (libéralisme).
Les immigrants (comme moi) sont plutôt contents de se retrouver ici, car il suffit de travailler pour acquérir un niveau de vie (sensiblement) supérieur à celui des classes moyennes d'Europe.
C'est une vision pratique, concrète, pragmatique, éloignée des théories sophistiquées ... Moins de castes, de clivages et de philo, plus d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Ven 23 Mar - 8:13

Récidive :

Une idée que j'hésitais à oser publier : les gens (de gauche souvent) critiquent et détestent les hiérarchies en place (ce qui est normal), mais ils les confondent avec le système social, et s'en prennent au système (quel qu'il soit, et même si le système performe le mieux), oubliant que dans tout système il y aura des hiérarchies (l'animal humain ne changera pas à cette élection) et jamais de perfection (ce point honni attire la foudre sur la sociobiologie la faisant paraître pour du fascisme puisqu'elle exprime l'existence inévitable de hiérarchies). Donc, la haine de l'élite se retourne sur le système (certainement pas pour des raisons altruistes). Et ainsi de suite ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asiatica 1er Importateur



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Sam 24 Mar - 1:08

La politique n'est qu'une réponse imparfaite à une problématique biologique et n'a pas grande légitimité se situant dans un créneau extrêmement étroit de lieu et de temps. Et je suis bien mal à l'aise quand on parle de bien et de mal, notions très relatives. Mais je ne vois pas bien "la haine des élites pour le système". Et puis, le proton est-il nazi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Sam 24 Mar - 11:04

Je voulais simplement souligner que nombre d'entre nous critiquons nos élites et nos sytèmes, alors qu'une fois devenus élite (on ne sait jamais), on ne sera pas différents.
Les aspirants alpha ou les bas statuts critiquent ce qu'ils peuvent ...
D'autre part les humains fonctionnent en hiérarchies, il suffit de les observer (comme on observe les autres animaux).
La politique étant un outil dans la course au statut, une pratique aussi longue que l'humanité, non un "trip" isolé ou restreint ou anecdotique ...
Et enfin, jamais, je n'émet de jugements de valeur ... c'est ma fièrté ... ne pas juger ...
Désolé si des observations passent pour autre chose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Sam 24 Mar - 16:45

Voici une formulation par un ami Français sur le même sujet en des termes plus clairs?

"Les contestataires eux-mêmes d'ailleurs s'organisant en hiérarchies…

Les hiérarchies existent, donc chercher à les détruire ne sert à rien, si ce n'est à perdre temps et énergie.

Le mieux qu'on puisse faire, c'est organiser ces hiérarchies pour qu'elle créent le moins de pathologies possibles, le moins de misères (= pathologies sociales), possible.

Point de vue réaliste que le nôtre, pragmatique, terre-à-terre, à l'opposé des idéalismes qui font courir les foules.

Quand on a sa période contestataire pendant son adolescence, on dit que contester les autorités en place, c'est comme le jeune lion qui voulait la place des vieux lions.

Les gens contestent l'autorité quand ils ne l'ont pas, haïssent les riches parce qu'ils ne sont pas riches eux-mêmes. Ils disent haïr la richesse parce qu'ils n'osent pas dire qu'ils veulent prendre la place des riches, et que ça fait mieux pour la galerie. Mais dès qu'ils ont un peu de richesses, bien rares sont ceux qui les détestent, leurs richesses à eux !

Ce que les gens ne voient pas souvent – et que certains savent dissimulent soigneusement par intérêt – c'est que il ne faut pas confondre les gens en place et le système lui-même. Si on fait le distinguo, on peut chercher à installer des "ascenceurs sociaux", à faire que les gens, les individus, soient mobiles à l'intérieur du système hiérarchique. En camouflant le distinguo, cela permet à certains de maintenir l'immobilité des gens à l'intérieur du système, donc de se garder leur statut privilégié.

Et crier "haro sur le baudet" sur la sociobiologie, c'est une bonne façon de cacher ladite vérité. Nous revoilà dans "les animaux malades de la peste" ! Jeu de dupes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRIMEE

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mar 1 Jan - 22:26

Bonjour aux gens. Tous mes voeux pour commencer.

Une petite recherche sur internet m'a emmené par le plus grand des hasards dans ce forum. Pour tout vous dire, je cherchais quelque point bien précis de R. Trivers.
Il est cité à plusieurs reprises dans ce forum, mais rien de ce que je cherchais.

La curiosité m'a incité à me connecter ici, ainsi qu'une autre "connection" : Goran/Trivers. Puis, toujours par curiosité maladive, j'ai voulu en savoir plus sur ce dénommé Goran si prolyxe sur internet, auquel est si souvent associé Ronert Trivers. Goran qui est inscrit ici-même ! Quelle chance. La chance qui réussit aux audacieux.

Goran, si vous me permettez le vouvoiement et si j'ai bien lu et intégré par d'autres de vos messages laissés à gauche et à droite sur internetvous êtes - vous êtes psychologue de formation ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rationalisme.org/forum_atheisme/index.php
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Par hasard ...   Lun 7 Jan - 7:32

Le site étant inactif j'y suis par hasard, pour changer la signature ...

Comment commencer la réponse?
Immigré au Canada depuis 32 hivers, j'ai complété un Ph. D. (comme des centaines d'autres) en psychologie à l'UQÀM, cela en version quantitative (démontrer stats ses affirmations). Le domaine d'étude est moderne et d'approche scientifique, la partie clinique étant axée sur le comportemental observable.
Comme nos motivations résultent de nos affects, un produit de l'évolution, il faut donc s'intéresser à la biologie évolutive et à l'évolution en général.
Il existe énormément de recherches sur les avantages de traits adaptatifs issus de la phylogénèse, avec un inconvénient méthodologique de taille: prouver les interprétations évolutionnistes.
R. Wright donne une des meilleures synthèses de la psy. évolutionniste dans "L'Animal Moral", et R. Trivers fournit des études géniales et les plus convaincantes sur nos comportements (bien qu'écrites dans un style peu intéressant).
Comme ce Trivers habite à quelques centaines de km au sud d'ici, j'espère un jour aller le visiter (et il est cool). Il n'a jamais été traduit en Français à ma connaissance.
Il y a plusieurs discussions sur Trivers sur http://www.libre-pensee.qc.ca/forum/
Et aussi sur les sites Brights (France, USA, etc.), et si ça te tente d'échanger sur un des thèmes de Trivers, le plus simple est de passer directement par esope@hotmail.com

Bon courage et salutations amicales!

P.S. je dois avouer que la mythologie humaniste a décliné suite aux réflexions initiées par ceux qui aiment s'appeler "Mutants" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRIMEE

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Lun 7 Jan - 8:07

Citation :
P.S. je dois avouer que la mythologie humaniste a décliné suite aux réflexions initiées par ceux qui aiment s'appeler "Mutants" ...
Le forum a aussi décliné apparemment. A première vue, pas très dynamique cette réflexion. Mais je dois avouer que je poursuis votre phrase plutôt par complaisance, car je n'ai pas encore fouillé le forum. Pas eu le temps. On y lit à gauche à droite des bribes de philosopheuse, et c'est pas trop mon truc la philo. Je prendrai le temps dès que possible.

Citation :
Les gens contestent l'autorité quand ils ne l'ont pas, haïssent les riches parce qu'ils ne sont pas riches eux-mêmes. Ils disent haïr la richesse parce qu'ils n'osent pas dire qu'ils veulent prendre la place des riches, et que ça fait mieux pour la galerie. Mais dès qu'ils ont un peu de richesses, bien rares sont ceux qui les détestent, leurs richesses à eux !
Ce que les gens ne voient pas souvent – et que certains savent dissimulent soigneusement par intérêt – c'est que il ne faut pas confondre les gens en place et le système lui-même. Si on fait le distinguo, on peut chercher à installer des "ascenceurs sociaux", à faire que les gens, les individus, soient mobiles à l'intérieur du système hiérarchique. En camouflant le distinguo, cela permet à certains de maintenir l'immobilité des gens à l'intérieur du système, donc de se garder leur statut privilégié.
Est-ce un exemple de réflexion inspirée des travaux et essais de Trivers et Wright ? On dirait plutôt une rédaction de "philo" de collégiens. Très emphatique, on la dirait conçue pour être mieux notée par la forme et le style que par la substance. Mais j'y réfléchirai plus posément - j'ai peut-être sauté l'essentiel.
Qui en est l'auteur ?

Citation :
Il existe énormément de recherches sur les avantages de traits adaptatifs issus de la phylogénèse, avec un inconvénient méthodologique de taille: prouver les interprétations évolutionnistes.
Je n'en doute pas. Ca ressemble quelque peu à un gros pléonasme en boucle. En effet, prouver biologiquement les interprétations adaptatives/ évolutives de comportements nés dans le passé, et modulés au présent par l'impact si résistant et oppressant de l'environenmental, acquis et/ou transmis horizontalement, ne doit pas rendre votre vie facile. Sacrée chiennerie d'interférences qui sabotent la réflexion, n'est-ce pas ?!
Notamment lorsque vous n'avez pas le moindre début de possibilité de raisonner/démontrer génétiquement, ni ne pouvez même effectuer de croisements de contrôle entre organismes de différentes hiérarchies récessives. Oui, je compatis, assurément !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rationalisme.org/forum_atheisme/index.php
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mer 9 Jan - 8:18

Crimee, tu prends un petit ton taquin-moqueur (qu'on ne retrouve que rarement par chez moi), mais ta formulation est directe, ouverte et intéressante ...

Perso., la posture scientifique prime sur les convictions mythogènes, et si une théorie est fausse je passe alors à une autre moins fausse, sans plus de cas.
Je pensais que tu utiliserais l'autre adresse, mais je concocte une réponse et te reviens sous peu sur ce site ...

Petit jeu: si les QI bas se reproduisent davantage que les QI élevés ... que deviendra l'humanité dans quelques siècles à peine? Ou, qui crois-tu que l'évolution va favoriser?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mer 9 Jan - 14:48

Bien malin celui qui peut par de brefs écrits se mettre sur la même longueur d'ondes qu'un autre intervenant sur les forums : il y a trop d'inférences et d'attributions en jeu (voire des malentendus).
Néanmoins, je perçois quelques véleités critiques de ta part ...

1- les quelques écrits de "mutants" sur le site www.lesmutants.com/origines2007.htm font preuve (par delà la moquerie) d'une lucidité commune qu'aux très "Grands". On tire avantage à y repenser et à bien en mûrir le contenu (et si on ne les comprend tjrs pas, on devrait se remettre sérieusement en question). Je te fais grâce d'énumérer les "Grands" auteurs.
Et si déclin il y a, c'est peut-être par le hasard momentanné de se trouver en France, où vivent encore les derniers dinosaures, (et dont on ne parlera pas de son propre déclin, à l'instar du "Times"), et où les progrès s'avèrent ... lents ...
Bref, l'humanisme, le mythe fondateur des sociétés développées, c'est pour moi ... de la bouillie pour chats. Je me régale plutôt d'éthologie humaine (même chose que l'éthologie, mais appliquée à nous). Dans nos contrées, on parle surtout de sociobiologie, un quasi paradigme qui ne se confine pas qu'à Harvard.

2- je doute un peu que tu aies saisi R. Trivers car ta reflexion aurait pris une tengente différente ...

3- Notre cher Trivers (si on le lit) réussit à démontrer quelques données cardinales mais simples, voir "Natural Selection and Social Theory", contrairement à R. Lewontin ou J. Gould, et sans faire violence à la déontologie de la recherche.
Particuliérement suggérés les articles : "Haplodiploidy and the social insects" ainsi que "Size and reproductive success in a lizard".

Sérieusement, lisez donc les revues de biologie et les articles de recherche (tu serais étonné par les données contemporaines), le monde est vaste pour qu'on puisse tous s'y amuser ...
OK! ... On ne s'amuse pas tous forcément, ni en même temps, et la synchronie n'est pas toujours au rendez-vous, mais d'expérience nous connaissons nos petits moments de gloire comme d'échecs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRIMEE

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Lun 14 Jan - 7:34

Bonjour Goran,
si mon ton taquin vous plaît, je ne vais plus me gêner. Je considère cela comme une agréable invitation, en bonne et due forme, pour passer au dessert. Voyons voir maintenant si votre sang-froid sera éprouvé par mes mondanités.

Citation :
Petit jeu: si les QI bas se reproduisent davantage que les QI élevés ... que deviendra l'humanité dans quelques siècles à peine? Ou, qui crois-tu que l'évolution va favoriser?
Petite réponse : les bas QI ne signifie opérationnellement pas grand chose. Les plus bas QI pourraient être les gens souffrant d'anomalies chromosomiques par ex., telles les trisomies, et votre question tomberait à l'eau du moment que leur fécondité n'est pas bien glorieuse.
Ceci dit, les bas QI comme les hauts QI, sont ceux et seulement ces individus ayant effectué des tests du QI. La valeur numérique QI ne reflétant que le résultat, même pas l'aptitude à répondre, au(x) tests dits du QI… de ceux ayant passé des tests. Ces gens sont donc potentiellement de toutes les couches de la population, et se reproduisent de nos jours plus sous les "critères" d'envie, de choix et de libre décision, que de contrainte. Par ailleurs, les bas QI ne donnent pas nécessairement des bas QI, et il faut être deux pour se reproduire. J'ose espérer que vous saisissez.

Et pour terminer, l'évolution ne favorise personne. Vous vouliez sans doute parler de pression sélective, non ?
Votre formulation étant d'une maladresse telle que je me dois de vous corriger là-dessus: l'évolution n'est que le terme donné à la résultante, la biodiversité, de divers agents et mécanismes déterministes, dont la pression sélective (et sociétale aussi chez notre espèce) font partie. Cette dernière, la pression sélective, est un agent parmi les autres. A elle seule, elle n'explique aucun caractère, anomalie, ni pathologie, mais elle s'exerce partout, dans une latitude de pression variable, allant de peu à énorme. Moindre chez l'espèce humaine vu qu'il a ajouté d'autres paramètres sociaux et contingents, mais toujours contextuels.
Retenez bien ce dernier terme, contextuel, car il est la clé de toute pression sélective : sans contexte environnemental, votre question perd tout son sens. Et vu qu'elle portait sur l'avenir, dont on connaît bien peu du contexte sélectif, elle en devient grotesque. Grand bien vous fasse si vous aviez la prétention d'obtenir une réponse quelque peu "scientifique" à votre question à un balle. Toute structure organique ne découle pas forcément d'un processus adaptatif. C’est un dogme antédiluvien qui se lit en filigrane dans toutes vos « propositions ».
Vous vous disiez "scientifique" plus haut ?" Au secours !

Citation :
1- les quelques écrits de "mutants" sur le site www.lesmutants.com/origines2007.htm font preuve (par delà la moquerie) d'une lucidité commune qu'aux très "Grands". On tire avantage à y repenser et à bien en mûrir le contenu (et si on ne les comprend tjrs pas, on devrait se remettre sérieusement en question). Je te fais grâce d'énumérer les "Grands" auteurs.
Quand on est petit de taille, ou jeune bambin, tout nous paraissait plus grand. Vous vous en souvenez ? Je subodore que l'emphase excessive décorant les textes des mutants vous a sidéré.

Citation :
Et si déclin il y a, c'est peut-être par le hasard momentanné de se trouver en France, où vivent encore les derniers dinosaures, (et dont on ne parlera pas de son propre déclin, à l'instar du "Times"), et où les progrès s'avèrent ... lents ...Bref, l'humanisme, le mythe fondateur des sociétés développées, c'est pour moi ... de la bouillie pour chats. Je me régale plutôt d'éthologie humaine (même chose que l'éthologie, mais appliquée à nous). Dans nos contrées, on parle surtout de sociobiologie, un quasi paradigme qui ne se confine pas qu'à Harvard.
Dans un contexte de pression sélective - justement puisque vous teniez à l'ajouter sans que l'on ne vous en supplie - les dinosaures comme vous dites sont en train de créer tout un ensemble de lois pénales et de droits communs, de décrets aussi, qui étouffent les gens comme vous, qui ont bien de la peine à échapper à leurs... paradigmes néo-parasismiques.

lol! Que voulez-vous, l'étau se resserre, et c'est vous qui êtes ici la victime désignée de cette pression sélective : "Aux termes de l'article 214-4 du code pénal, la participation à un groupement formé ou à une entente établie soit en vue de la préparation d'une pratique eugénique tendant à l'organisation de la sélection des personnes, soit d'une intervention ayant pour but de faire naître un enfant génétiquement identique à une autre personne vivante ou décédée, est punie de la réclusion criminelle à perpétuité et de 7 500 000 euros d'amende. Tous les niveaux de participation à ces crimes font l'objet d'incriminations ; en particulier, constitue une infraction en matière d'éthique biomédicale, punie de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende, la propagande ou la publicité, quel qu'en soit le mode, en faveur de l'eugénisme ou du clonage reproductif
(article 511-1-2 du code pénal)."

Citation :
2- je doute un peu que tu aies saisi R. Trivers car ta reflexion aurait pris une tengente différente ...
Tangente avec a, c'est plus joli. Vous vouliez sans doute dire une orientation différente. Pourquoi cela ?
Citation :
3- Notre cher Trivers (si on le lit) réussit à démontrer quelques données cardinales mais simples, voir "Natural Selection and Social Theory", contrairement à R. Lewontin ou J. Gould, et sans faire violence à la déontologie de la recherche. Particuliérement suggérés les articles : "Haplodiploidy and the social insects" ainsi que "Size and reproductive success in a lizard".
Est-ce cela toute la portée de votre intellect ? Me recommander de lire un chapitre sur les hyménoptères et un autre sur le succès reproductif, selon la taille, chez des lézards ?
Je serais très intéressé par VOTRE synthèse de ces chapitres, en mettant en avant l'intérêt concret des recherches sur des insectes haplo diploïdes, à reproduction par parthénogenèse gamophasique donc, appliquées à l'homme aux modalités de reproduction diploïde, plus "classiques".
Très intéressé donc, par VOS explications sur fitness, altruisme, relations de parentèle, etc. dont j’ose espérer qu’elles déclencheront plus d’intérêt que de bâillements. Je ne pense pas être le seul intervenant de ce forum - si intervenans il y a encore - à sourire par vos textes plus ronflants et pontifiants que [scientifiquement] construits.
Citation :
Sérieusement, lisez donc les revues de biologie et les articles de recherche (tu serais étonné par les données contemporaines), le monde est vaste pour qu'on puisse tous s'y amuser ... OK! ... On ne s'amuse pas tous forcément, ni en même temps, et la synchronie n'est pas toujours au rendez-vous, mais d'expérience nous connaissons nos petits moments de gloire comme d'échecs.
Très sérieusement, votre moment de gloire vous l'avez en ce moment. Comme vous le constatez, j'ai ajouté des émoticons d'applaudissements à chacune de mes réponses.
Plus prosaïquement, je vous remercie pour l'invitation paternaliste à lire des "articles de biologie et de recherche"... (sic) mais sans préciser sur quoi précisément.
C’est bien vaste la biologie, et jusqu’à preuve du contraire, vos quelques timides baragouinages autour d'évolution et adaptation ont été quelque peu malheureux.
Ayant déjà lu quelques ouvrages de nos chers et ennuyeux Lewontin et Gould, mais aussi de Trivers - moins ennuyeux mais nettement moins solide scientifiquement - je ne saurais à mon tour que vous inciter à user de psychologie - puisque vous vous dites psychologue de formation -, et à cesser de croire que le hasard puisse amener quelqu'un dans ce forum déserté.

Echange de bons procédés, je vous invite à bûcher un peu les bribes de la génétique, vous constaterez alors que l’on ne s’improvise pas expert en la matière - d'autant moins par des propositions qui font sursauter de maladresse, quand bien même votre "sociobiologie-alibi" vous fait croire que vous « faites de la science » dans les forums. Vous rêvez...
Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rationalisme.org/forum_atheisme/index.php
Dadounet

avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Fribourg
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mar 15 Jan - 6:21

> je vous invite à bûcher un peu les bribes de la génétique, vous constaterez alors que l’on ne s’improvise pas expert en la matière

Il est clair que la génétique est compliquée (il doit y avoir une vingtaine de gènes intervenant dans la reproduction qui ne sont ni sur X ni sur Y), mais la "magie" des maths est qu'elles s'appliquent même sans connaître le détail.
En moyenne les bas QI se marient entre eux et font des bas QI, les hauts QI se marient entre eux et font des hauts QI, avec une moyenne des enfants à la moyenne entre le QI moyen des parents et de celui de la population d'origine des parents (à cause des génes récessifs).
Les bas QI ont, de tous temps, eu des difficultés à se reproduire, car, les hominidés n'étant pas très costauds vis-à-vis des félins, loups, ours..., il vaut mieux être futé ; ceci a favorisé l'émergence des gros cerveaux des primates, pourtant si consommateurs en énergie.
Ceci continuera, quoique nous fassions.

Que faisons-nous ?
En volant les travailleurs les plus capables pour donner au gens du bas de l'échelle sociale, donc intellectuelle, "nous" (en fait la société socialiste actuelle) favorisons la dysgénie.
Être eugéniste, c'est vouloir favoriser la reproduction des meilleurs, non pour se faire plaisir, mais parce qu'il vaut mieux ramer dans le sens d'un courant inéluctable et que le bien être de tous dépend de quelques inventions de quelque élite ainsi que vouloir que les plus mauvais se reproduisent moins, car au QI est inversement liée la délinquance.
C'est bien d'un petit flic de la pensée de s'imaginer que des lois humaines y changeront quelque chose ; elles auront l'effet du Goulag sur la productivité soviétique.
Il y a une légiimité qui ne s'embarrasse pas de légalité, une réalité naturelle qui surpasse tout droit positif - et des résidus de la préhistoire marxiste.
Être eugéniste, ce n'est que vouloir faciliter la vie humaine, car la réalité est cruelle : maladies génétiques, et bêtise qui est une maladie sociale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mar 15 Jan - 10:05

J'ai beaucoup aimé l'intervention de Crimee, et beaucoup rigolé surtout (même si ce fut totalement à mes dépends).
J'apprécie sincèrement l'intelligence (et la tienne est délectable), ce quand bien même elle s'en prend à moi.
D'une part, il fallait bien calibrer l'interlocuteur d'une façon, quitte à te provoquer, d'autre part, euh ... la compétition ... ça ne touche plus mon estime de moi. Pratiquée d'instinct, les gens plus lucides ne jouent plus à ces petits jeux (eh oui, Trivers a encore quelque mérite).
Quand à tout savoir, je laisse volontiers cette prétention à ceux qui aspirent à cette forme de valorisation ... Je ne détiens pas la Vérité, ni tire plaisir à dénigrer autrui pour me rehausser.
Crimee, tu apportes de bons arguments (et, pour une fois, un défi).
Ce sur quoi j'aurais beaucoup à débattre sont les thèses de Trivers (je t'ai cité ses deux articles les moins intéressants pour vérifier si tu connaissais le sujet, les critiques pouvant venir de gens de tous poils, de créationnistes anti-Darwiniens comme de marxistes, etc.), mais pas seulement sur Trivers (il y toute une cohorte en fait).
Tu abordes systématiquement la forme, sans trop t'avancer sur le contenu, bien là, aux normes internationales et formelles requises aux articles publiables, je préfère le populisme de Sarkozy (et ses choix féminins ... c'est quoi l'amende là ...). http://www.dailymot ion.com/video/ x3zkyf_anne- roumanoff- sarkozy-carla- on\
-ne_fun
On peut faire le tour de la discipline de façon plus sérieuse, si et seulement si, ton intérêt est réélement présent? À tout le moins, je te répondrais après plus d'une minute Wink de réflexion ...

P.S. je ne suis pas malveillant, et toujours disposé à priori à des échanges surtout amicaux, à l'instar de ces gens fort pacifiques qui ont consacré une existence à étudier l'évolution (e.g., Trivers) pour s'attirer surtout les foudres des sectaires (qui au nom du pacifisme, humanisme, et de toutes vertues, auraient lapidé (avec plaisir) pour la cause ...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRIMEE

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mar 15 Jan - 11:13

Goran a écrit:
Tu abordes systématiquement la forme, sans trop t'avancer sur le contenu, bien là, aux normes internationales et formelles requises aux articles publiables, je préfère le populisme de Sarkozy (et ses choix féminins ... c'est quoi l'amende là ...).
On peut faire le tour de la discipline de façon plus sérieuse, si et seulement si, ton intérêt est réélement présent? À tout le moins, je te répondrais après plus d'une minute de réflexion ...
Bonjour Goran.
Il n'y avait pas de contenu dans vos derniers posts Goran. Et c'est tant mieux, car vous ne pouviez décemment pas entrer en discussion avec moi par tâtonnements, sur la vague intuition de sujets qui pourraient faire débat, désaccord ou accord. Ce n'est pas un reproche que je vous fais, mais évitons de catégoriser trop rapidement un intervenant en "culturaliste intégriste", notamment si vous ne savez pas qui il est, et surtout s'il présente des signaux cliniques de personnalité nuancée (dans ses propos). Ca vous éviterait des retours d'amabilités.

Ceci dit, mis à part vos commentaires de l'avant-dernier post, pour le moins à-côté-de-la-plaque, vous êtes sans l'ombre d'un doute un interlocuteur plus sérieux et nuancé que la petite chose insignifiante qui me "répond" sous le pseudo Dadounet.

Je vous ai donc trouvé, bien qu'un peu pontifiant et hâtif à recommander la lecture de livres de "biologie" (personnellement, j'en recommanderais la lecture à toute l'humanité, et notamment aux biologistes) - bien moins dogmatique que la philosopheuse nazillonne du dessus, dont les assertions sont un ramassis de caricatures du pire que l'on puisse trouver dans ce forum. A la limite, je diras que laisser un Dadounet parler "au nom d'on ne sait trop qui", des mutants ? Est contre-productif pour votre cause... si cause il y a. C'est vrai qu'il/elle écrit en son nom, mais à votre place je revendiquerais haut et fort ce qui vous distingue de ce genre de déchets.

Voyons voir ce que me répond notre ami Dadou :
Citation :
Il est clair que la génétique est compliquée (il doit y avoir une vingtaine de gènes intervenant dans la reproduction qui ne sont ni sur X ni sur Y), mais la "magie" des maths est qu'elles s'appliquent même sans connaître le détail.
Amusant, très.
La reproduction au sens strict et un processus cellulaire. Impliquant par conséquent, pour la reproduction sexuelle (diploïde), l'intégralité des deux gamètes des parents... Tout locus (gène compris comme la position des deux allèles) est donc vital pour que l'embryon continue ses divisions.
A ne pas confondre donc avec "reproduction" au sens large, qui inclut autant la fécondation interne/externe, que les préludes en discothèque et le cocufiage. Ces deux derniers processus sont plus mécaniques que cellulaires.

Par ailleurs, vous confondez aussi, la détermination sexuelle génotypique des mammifères, avec le terme de "reproduction". Deux processus distincts, dont le premier est celui déclinant le sexe de l'organisme chez nous, déterminé par des cellules haploïdes qui formeront un zygote à chr. sexuel XY ou XX. Le célèbre gène SRY récemment découvert, fait partie de ces déterminants sur le Y.

Vous suivez toujours ? Non, je sais bien que non. elephant
Et certainement rétorquerez-vous encore quelques balbutiements aussi grotesques qu'amusants. J'ai une certaine habitude, empirique et prédictive, sur la manière dont les petit(es) imbéciles réagissent aux stimuli dans les forums. arf arf arf.

Citation :
En moyenne les bas QI se marient entre eux et font des bas QI, les hauts QI se marient entre eux et font des hauts QI, avec une moyenne des enfants à la moyenne entre le QI moyen des parents et de celui de la population d'origine des parents (à cause des génes récessifs).
A cause des gènes récessifs vous dites ? Encore plus amusant...
Ainsi donc, voici l'hérédité sauce new age, réinventée par Dadou où - si j'ai bien compris l'immonde charabia que vous baratinez - les allèles récessifs (lesquels ?) seraient la cause de la moyenne héréditaire entre deux parents et la population environnante... à cause des "génes récessifs" (avec é dans le texte). Arf arf arf.
Dites-moi, est-ce que vos parents sont au courant que vous vous droguez ?

Citation :
Les bas QI ont, de tous temps, eu des difficultés à se reproduire, car, les hominidés n'étant pas très costauds vis-à-vis des félins, loups, ours..., il vaut mieux être futé ; ceci a favorisé l'émergence des gros cerveaux des primates, pourtant si consommateurs en énergie.
Ceci continuera, quoique nous fassions.
Je vous laisse la gloire de vos sorties dignes d'un cartoon, et je garde les fou-rires.
C'est pas que ce soit fondamentalement débile, c'est plutôt que pareille puérilité dogmatique - ou comment dire - "expliquons l'évolution à nos enfants, en 5 leçons de petit con"... ca me fait rire aux larmes.

Mais je vous invite à poster encore d'autres caricatures de ce genre, c'est plaisant. Pour faire une compil.

Citation :
Que faisons-nous ? En volant les travailleurs les plus capables pour donner au gens du bas de l'échelle sociale, donc intellectuelle, "nous" (en fait la société socialiste actuelle) favorisons la dysgénie. Être eugéniste, c'est vouloir favoriser la reproduction des meilleurs, non pour se faire plaisir, mais parce qu'il vaut mieux ramer dans le sens d'un courant inéluctable et que le bien être de tous dépend de quelques inventions de quelque élite ainsi que vouloir que les plus mauvais se reproduisent moins, car au QI est inversement liée la délinquance.

Méfiez-vous ! Si un jour des eugénistes sans scrupules prennent le pouvoir, et appliquent des mesures pour "assainir" la population, ils ne vont pas vous rater.
Vu les stupidités que vous répétez ici comme parole biblique, z'êtes prévenu. Arf

Citation :
Être eugéniste, c'est vouloir favoriser la reproduction des meilleurs, non pour se faire plaisir, mais parce qu'il vaut mieux ramer dans le sens d'un courant inéluctable et que le bien être de tous dépend de quelques inventions de quelque élite ainsi que vouloir que les plus mauvais se reproduisent moins, car au QI est inversement liée la délinquance.
C'est bien d'un petit flic de la pensée de s'imaginer que des lois humaines y changeront quelque chose ; elles auront l'effet du Goulag sur la productivité soviétique.
Il y a une légiimité qui ne s'embarrasse pas de légalité, une réalité naturelle qui surpasse tout droit positif - et des résidus de la préhistoire marxiste. Être eugéniste, ce n'est que vouloir faciliter la vie humaine, car la réalité est cruelle : maladies génétiques, et bêtise qui est une maladie sociale.
Pas de commentaires à ajouter.

Hélàs pour vous, les petits flics de la pensée comme moi sont derrière les petits prétentieux nazillards comme vous - limite illettrés - dont on se demande vraiment ce qui les fait se penser du côté de "l'élite" * plutôt que de la merde en croûte. Derrière vous, non pas que vous soyez d'une quelconque importance, mais comme apéritif..

* je reprends vos propres termes, afin de mieux me faire comprendre dans quel cloaque vous nagez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rationalisme.org/forum_atheisme/index.php
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mar 15 Jan - 12:06

Après relecture du texte, Crimee, j'ai tout autant ri ...
Mais, cette fois, senti nettement de la méchanceté (à mon sens) gratuite, à côté de laquelle, il y a bien plus de coeur dans la réponse de Dadounet!
Je vais te citer Steven Pinker "How the Mind Works" : (ma traduction)...
L'UNESCO a adopté quelques déclarations endossées par des organismes scientifiques ...
- il est scientifiquement incorrect de dire que nous avons hérités de nos ancêtres animaux d'une tendance à l'aggressivité intra-spécifique et d'une tendance à faire la guerre.
- il est scientifiquement incorrect de dire que tout comportement humain violent soit génétiquement programmé dans la nature humaine.
-Etc
-Etc-
conclusion : le contexte culturel prime, et on décrète l'année Internationnale de la Paix

Contexte? On peut bien aller jusqu'aux dérives style Lyssenko ou Pol Pot?

Hélas, des décades d'éducation humaniste dans les ex pays socialistes infirment Albert Jacquard ... L'humain reste humain ... Même après mille ans d'éducation, tu crois sérieusement pouvoir changer quelque chose. Peut-être l'expression que prennent les rivalités ... les rivalités ... utopie!

J'invoque rien de moins que Bill Clinton faisant l'apologie du dernier R. Wright "Non-Zero, The Logic of Human Destiny", et achetez donc ce R. Trivers "Natural Selection and Social Theory". On y parle d'altruisme réciproque, d'investissement parental, etc., et je ne vois absolument pas en quoi c'est faux!???

Quand aux mutants, tu dis "en vue de la préparation d'une pratique eugénique tendant à l'organisation de la sélection des personnes", il est question d'actes et non d'idées. Flic de la pensée est un euphémisme ici! Dadounet t'a bien mieux déchiffré que moi qui laisse tjrs le bénéfice du doute.
Depuis quand on dénie le droit de penser? Je suis déçu par ce type d'arguments (et je ne partage même pas la pensée de l'eugénisme, quoique, compte tenu des arguments, je commence à la préfèrer). Je distingue deux thèmes qui sont à mes yeux indépendants.
L'un, la "sociobiologie" basée sur la biologie évolutive, l'autre la philo des mutants!
Ce dernier point semble t'intéresser plus ...
En toute honnêteté, au contact récent des idées intelligentes véhiculées par quelques intervenants mutants, mon approche personnelle et philo. a convergée vers ... je ne sais pas même nommer cette philo., ... vers l'évidence de la bêtise associée à un mythe dénommé humanisme.
Je peux constater où je vis, la "duplicité" et toute l'hypocrisie de cette idéologie dans son quotidien (dont je tire profit$ comme tout le monde). Les effets pervers de l'assistance au nom du bien être social sur la masse, qui incite en définitive au moindre effort et à la médiocrité (chose très "intéressante", cette assistance a détruit les Amérindiens). Et tous les ex pays socialistes, sans oublier le Cuba d'aujourd'hui.
Et puis, la lecture de romanciers (les "Grands") qui content les motivations et la nature humaine, Shakespeare, Céline, Bartol, Waltari, des centaines d'autres, le dernier découvert est Michel Folco, contribue à davantage de lucidité, contrairement à ceux qui se drapent de Vertu idéologique et polit. correcte, mais question perversions et corruption ...
Oui, les élites constituent un phénomène "naturel" et inné (commençant dans la pré-socialisation chez les enfants en bas âge des garderies, avec des hiérarchies linéaires de dominance), eh oui, ça ne changera pas, contexte ou pas contexte. Au moins qu'elles se forment par le mérite, contrairement à bien des pays (en plus de lire, je vais suggérer de voyager, puisque tu ne dis pas clairement autre chose que de tenir compte de l'environnement (pour moi qui ait une formation béhaviorale ... n'oublies pas de la qualifier également de fascisante)).

Constater les réalités ne signifie pas les approuver
Constater notre nature ne signifie ni l'endosser, ni se dérésponsabiliser, ni sauter sur le/la premier venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mar 15 Jan - 12:07

Suit un bon vieux article, blasé que tu es des succédanés:

Notre genre humain, on le sait, se définit par sa nature, par sa rationalité, et par sa culture.
A tout moment, la nature animale et simiesque se manifeste presque toujours de manière inconsciente. Elle est antérieure à la conscience.
Depuis les origines, elle a permis la survie dans un environnement ancestral lequel a sélectionné nos aspects physiques ainsi que nos comportements, pour schématiser beaucoup le néodarwinisme.
Les comportements inadéquats au regard de la survie n’ ont simplement pu se transmettre au fil des générations, et se sont vus éliminés d’ un monde à la fois astreignant et contingent.
La loi de la jungle a réellement été une période sans pitié et non un Eden.
La vie se compose de gènes qui se répliquent et se multiplient, qui évoluent et s’ adaptent au milieu ambiant via la sélection naturelle.
Les déterminismes génétiques opèrent à notre niveau et ce qui, entre autres phénotypes étendus, nous dirige encore, comme n’ importe quel animal doté de paléo-cortex, se dénomme le levier affectif.
En effet, les instincts, puis les émotions de plus en plus évoluées déclenchent dans le règne animal des algorithmes comportementaux. La gamme des émotions humaines (colère, tristesse, peur, dégoût, surprise, gaieté, etc.) se révèle être une propriété commune, universelle et utile, acquise au cours de l’ évolution dans une logique adaptative. Elle motive nos actions de façon efficace et sophistiquée.
Ces sentiments anciens qui nous guident et nous animent méritent d’ être revisités pour décoder, si faire se peut, les motivations sous-jacentes.
En d’ autres termes, si la culture disparaissait l’ espace d’ une génération ou d’ une catastrophe, que resterait-il? Sans doute, les lois naturelles dont les règles sont fixées dans nos cerveaux pour maximiser nos chances de survie et notre héritage génétique.
En tant que vestiges de millions d’ années d’ évolution dans un environnement ancestral bien différent, nous illustrons des archives qui ne plaisent guère à l’ entendement, en général.
Au travers des âges, les aptitudes à survivre ont sélectionné notre espèce. Nous les survivants sommes équipés pour la vie en hiérarchie, contrairement aux exclus qui n’ usaient pas de moyens tels que le machiavélisme, le cynisme, les manœuvres, stratagèmes, ruses et autres artifices. Nous sommes les fiers compétiteurs au quotidien dans une structure hiérarchique.
« L’ histoire de l’ humanité, c’ est l’ histoire de la lutte pour le statut social », si l’ on n’ appartient pas à telle élite ou à telle autre, les élites elles perdurent néanmoins partout.
En clair, sans compétition pas de survie. Le génome lui-même s’ avérant un véritable champ de bataille.
L’ enjeu du combat au sein de l’ espèce s’ exprime en statut, souvent au travers de ressources, dans le but premier de répandre ses propres gènes tout en leurs assurant les meilleures conditions de prolifération.
« Je manipule donc j’ existe ». Quand il s’ agit de se reproduire, il s’ agit de maximiser l’ égoïsme inhérent, la capacité innée à mentir et à se mentir, à intriguer, à faire des alliances, à lutter, à éliminer les ennemis, à voler, à tricher, à duper, à impressionner, à rechercher gloire, notoriété, pouvoir et statut social. Prestige, rivalités, lutte pour le pouvoir, le goût des titres et des rituels, y compris dans les sphères religieuses, déférence, allégeance et revirements, nos comportements d’ apaisement ou d’ intimidation des inférieurs hiérarchiques, de se jauger instinctivement, etc., reflètent des affects concrets, terre-à-terre, qui nous outillent et dont on ne se vante pas, bref les armes d’ une course incessante entre trahison et méfiance.
L’ égoïsme s’ exprime parfois de façon sournoise, doucereuse, indiscernable ou authentique car croire à son propre mensonge revient à mieux leurrer autrui.
Le sens de l’ orgueil, de la préservation de l’ estime de soi, de la vexation, des atteintes à son image, le désir de se sentir apprécié, important voire omnipotent, le désir de reconnaissance sociale et de toutes les gratifications qui rehaussent la confiance en soi relèvent de besoins essentiels confortants et réconfortants pour le statut.
Nous pensons être toujours dans notre bon droit et nous nous justifions toujours « les masses ont tort et les individus toujours raison ». Cet auto-aveuglement devient vite hors proportions. Nous nous jugeons selon des critères différents de ceux qu’ on applique aux autres, et nous tendons à être injustes et inégalitaires dans nos amitiés comme dans nos relations. Par exemple, la considération de statuts plus élevés nous appert comme plus précieuse.
Malheureusement nous ne parlons pas que de nous lorsqu’ on désigne nos caractéristiques, les chimpanzés les détiennent plus ou mois quand il s’ agit d’ être obséquieux, crâneurs, déloyaux, revanchards, fins politiciens, ou en matière de liaisons dangereuses (contrôle de l’ accès aux femelles).
Puisque la dépendance aux valorisations et à l’ estime sociale nous module, le fait de séduire, d’ épater et d’ être populaire augmente en nous la quantité de certains neurotransmetteurs euphorisants. Les gagnants se sentent fiers et ont davantage confiance en soi. La manipulation fait le bonheur individuel. Les perdants du statut social dénotent moins de sérotonine, plus de cortisol, plus de maladies, de psychopathologies, de dépression, d’ anxiété, de jalousie, etc.
Dans les aléas de la naissance et de la destinée, la plasticité de la dominance, innée au départ, peut inverser socialement les statuts dominants-dominés.
Les individus poursuivent leurs intérêts personnels suivant un égoïsme inconditionnel, le reste n’ étant qu’ illusions.
La persuasion demeure l’ outil de combat privilégié, comme si nous étions destinés à la quête du bonheur plutôt qu’ à jouir d’ un long bonheur continu. L’ éloquence surpasse les faits trop souvent, et les discours même spirituels et religieux trouvent leur motivation dans la reconnaissance sociale et la lutte pour le pouvoir.
Ainsi tout discours et tout discours moral s’ avère suspicieux. Les motifs sont suspicieux du fait que l’ intérêt individuel consiste à s’ auto-promouvoir et à se justifier, plutôt qu’ à tomber en disgrâce pathétique. L’ objectivité humaine ne peut jamais être entière, et la vérité ne reste que théorique.
La course à la manipulation et aux armements issue de la sélection naturelle a fourni les mesures corollaires de détection d’ imposture et de publicité mensongère. Elle nous confère par exemple une dose de scepticisme, le sens de l’ indignation, et une forte intuition. Nous ne gobons pas tout.
Ayant besoin des autres pour notre bénéfice, pour se mettre en valeur d’ une part, pour un gain génétique d’ autre part, préférant ses propres enfants à ceux d’ autrui, notre avantage passe par un certain degré de coopération réciproque. Nos gènes nous font développer la coopération tel un castor des barrages.
L’ altruisme, strictement corrélé à la gradation de parentèle, s’ est étendu aux liens sociaux et aux liens d’ amitié mais uniquement sous forme de considération mutuelle et d’ altruisme réciproque. Service pour service, tu m’ aides je t’ aide, je ne triche pas et tu ne triches pas, je t’ épouille et tu m’ épouilles, etc. Ces actions ont diminué les coûts associés à une vigilance constante et apporté une plus-value.
La gratitude équivaut à une reconnaissance de dettes. A un niveau plus large, la coopération englobe le commerce du commérage, le commerce des biens, la répartition du travail, etc. L’ on s’ y adonne tant qu’ on y est gagnant, si la corruption devient plus payante alors cette dernière stratégie se généralise. Ni une société de colombes seules ni une société de faucons seuls ne survivent longtemps. Trop de dominants ou d’ individualistes ensemble, ou l’ idéalisme de jeunesse réfractaire à l’ ambition, ou les rebelles des hiérarchies ne fonctionnent longtemps. Par contre, user de tactiques de soumission telles qu’ une gentillesse avérée et apparente, voire la peur anxieuse de ne pas être apprécié peuvent contribuer à gravir la hiérarchie sociale. La foi s’ inscrit à propos dans un cadre de sécurisation, soumission, conformisme, sentiment d’ utilité, valorisation, renforcement de l’ ego, auto motivation, auto-justification, etc.
Les hommes se tiennent volontiers ensemble, histoire de statut à préserver. Les schèmes mentaux différent encore entre hommes et femmes. Le pire temps arrive lorsque des coalitions d’ amis visant à soutenir leurs statut dégénèrent en réseaux d’ auto-aveuglement collectif et en violents conflits génocidaires.
Altruisme et solidarité ne sont que des tactiques et des stratégies utilisées sur une base de réciprocité pour bénéficier d’ avantages mutuels. L’ amitié sans intérêt ni contrepartie ne fait pas partie du répertoire des comportements humains.
L’ ultime enjeu du programme naturel, la résultante de la course sans fin au pouvoir, ce que chacun convoite, doit à terme être nommément la transmission maximale de ses gènes. De quoi les hommes rêvent-ils?
Normalement chez les humains la polygynie prédomine, les femmes ne sont pas exclusivement monogames et les pères s’ occupent en général des enfants.
La sélection sexuelle signifie un investissement plus important de la femme, car elle ne peut pas avoir plus d’ un enfant par année pendant une période d’ environ vingt-cinq ans de fertilité. Son potentiel de reproduction est plus précieux. Donc, elle doit choisir avec soin le géniteur (de bons gènes séducteurs et/ou un investissement parental élevé du père par l’ engagement et/ou le statut, etc.). Elle se doit d’ afficher une certaine inaccessibilité pour élever sa valeur, la légèreté de mœurs n’ attire pas les bons candidats.
Les choix féminins ont sélectionné la nature masculine et vice-versa.
Concrètement, on voit peu de belles femmes riches marier des hommes pauvres, ou malades et pauvres.
Les hommes se basent sur des indices de fertilité tels que l’ aspect et la jeunesse, d’ où le penchant fréquent pour l’ aspect pubère féminin.
Nos gènes nous poussent à la sexualité afin de se répliquer, et vont jusqu’ à faire rivaliser les systèmes reproducteurs (e.g la compétition spermatique).
L’ étiologie de la dimension naturelle s’ avère complexe à valider car elle prête flanc aux inférences et aux interprétations faute d’ expérimentations suffisantes.
En fin de compte, les valeurs naturelles érigées en modèle à suivre représentent un égarement par ignorance, et un cautionnement du diktat génétique et de la loi de la jungle.
La faculté de raisonner par contre peut s’exercer de manière indépendante et autonome. Elle relève de l’objectivité, dans la mesure où il demeure possible de s’extraire par la pensée de l’égoïsme, d’appliquer des raisonnements logiques à la résolution de problèmes, ou de réfléchir sur soi. Alors le bon sens rationnel prime, en théorie du moins, sur les intérêts personnels tant que la réflexion réside dans la sphère du progrès général ou du bien commun.
Les multiples habiletés cognitives et méta cognitives et les formidables processus générés par le néo-cortex font des humains des êtres uniques, aptes à interagir dans un cadre où la plupart des gens sont gagnants, aptes à instaurer ce cadre, aptes à faire preuve de malléabilité pour pouvoir intégrer les modèles sociaux et intérioriser les valeurs nécessaires (faire des compromis, se contrôler, généraliser le sens de la culpabilité, etc.).
La raison a donné naissance aux technologies, aux sciences, et a initié l’amélioration des conditions d’existence. Seule cette aptitude peut contrecarrer la nature et façonner l’auto-domestication des humains. Elle a permis l’avènement des civilisations et les progrès de l’humanité.
Son origine reste spéculative, car l’accroissement récent du cerveau pourrait n’être qu’une résultante aléatoire de l’évolution. Une fois qu’une orientation ou qu’une mutation, parmi une multitude d’essais-erreurs, fonctionne comme solution ou comme arme dans un environnement contraignant, la tendance peut alors se renforcer par son succès adaptatif et reproductif croissant (comme le fonctionnement d’ un rochet).
Ce pas n’a cependant jamais été franchi par nos cousins primates, ni autant par les autres hominidés.
Si la vie appert comme un processus inévitable, l’intelligence appert comme un processus improbable.
Les cultures reflètent les interactions de la nature, instincts et émotions, avec la raison.
Un certain déterminisme culturel fonctionne à divers degrés. L’apprentissage et la socialisation se montrent parfois efficaces. A tout le moins, les lois et coutumes encadrent et codifient les comportements. L’éducation n’est pas un outil omnipotent, mais représente néanmoins le seul instrument performant pour construire les avancées sociétales.
Trop de questions restent ouvertes cependant et la culture une notion excessivement controversée compte tenu de sa diversité, qui s’ étend selon l’ endroit de l’ égoïsme démesuré à l’aliénation dans tous les sens du terme. N’ importe quelle idée vraie ou fausse fait ses adeptes et peut desservir les gens.
A chaque recul des valeurs humanistes et raisonnables, les valeurs ancestrales et égoïstes reviennent au galop.
A ce jeu, la complexité des variations semble très vaste et les frontières deviennent floues.
A ce jeu, les stratégies adoptées deviennent plastiques, multiples et adaptées aux circonstances du moment.
Au jeu de la vie, le meilleur et le pire se côtoient et rien n’est absolu…
Surtout pas notre pérennité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mar 15 Jan - 12:53

Ouf! Pour être cinglant!

Un prof de biologie!
Non, ne tombons pas dans les insultes (ça avantage les Français de souche).

Mais je suis terriblement curieux!

Euh, prof, je me suis nourri de Dawkins, de Matt Ridley, de E. O. Wilson, de Spencer Wells, de Luigi Luca Cavalli-Sforza, de toute une clique du MIT, des universités consevatrices d'Amérique du Nord ou de Grande Bretagne, voire (argument d'autorité suprême) de ma conjointe, médecin réputée, et certes j'acquièsse, la biologie c'est du compliqué!

Donc, ce qui te pose problème c'est de faire découler des comportements à partir du génome? Alors il suffit de lire les dernières mises à jour sur la génomique, i.e., le rôle des gènes? Les livres étant en Anglais ...
Suis-je encore à côté?
Peut-être suis-je né pour toujours l'être ...
Pourtant, Trivers, et ses accolytes, W. Hamilton, J.M. Smith, G. Williams (des biologistes) et les concepteurs de la Théorie des Jeux, ... Ils sont aussi à côté?

A. Jacquard, c'est beau ... mais j'adhère pas (plutôt plus).

Autre approche, ton attitude conflictuelle (ou celle de tout humain de répondre à l'insulte par l'insulte) est dictée par ... Ne préfères-tu pas tes propres enfants aux enfants d'autrui ... toute la game des comportements du quotidien proviendrait de où ...
On se comprend sur la Q. : l'inflence des génes, des instincts, des affects, de l'évolution en un mot, comme déterminants des comportements? Ainsi c'est l'étiologie des comportements qui diverge?
À la frontière de la psycho, de la biologie, et de la philo.?

Simple, on ne prend en compte que l'epistémologie alors comme critère, Normalement, la même méthodologie sert de point de départ, et si les biais sont éliminés, les conclusions convergent en logique scientifique.
Quel le nom déjà de ce moine nominaliste qui nous a légué le principe de l'explication la plus courte étant la meilleure?


Quand à Dadounet (de Suisse), ne prenez pas trop personnellement les choses, nous avons un dicton ici : " don't take it personal, it's business", et en passant, un plaisir de vous connaître aussi, " tout de bon!" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRIMEE

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mar 15 Jan - 13:06

Citation :
Donc, ce qui te pose problème c'est de faire découler des comportements à partir du génome? Alors il suffit de lire les dernières mises à jour sur la génomique, i.e., le rôle des gènes? Les livres étant en Anglais ...Suis-je encore à côté?
Oui. Vous êtes complètement à côté.

Citation :
Peut-être suis-je né pour toujours l'être ...
Peut-être passagèrement, mais ces derniers temps ce n'est pas la gloire.
Citation :
Pourtant, Trivers, et ses accolytes, W. Hamilton, J.M. Smith, G. Williams (des biologistes) et les concepteurs de la Théorie des Jeux, ... Ils sont aussi à côté?
Comme déjà dit plus haut, c'est vous qui êtes à côté.

ps : Si vous n'avez pas assez d'influx nerveux pour que vos corticales vous induisent à envisager que le monde n'est pas nécessairement divisé en pro-ci versus anti-ça... de même que les comportements compelxes et sociaux des mammifères ne sont pas tous ni 100 % déterminés ni 100 % acquis, mais allant d'un nuage - selon l'ancienneté et complexité de celui-ci - de très fortement déterminé à moindrement, voire à très fortement acquis pour les plus complexes. Mais toujours dans un nuage de modulation intégrative; permettez-moi alors de m'esquiver de ce forum et d'une discussion qui n'est même pas entamée.
Dixit forfait face à des réponses qui ont tout l'aspect d'une farce.

Veuillez agréer mes condoléances pour votre sens critique désespérément (et bizarrement) perdu, dès lors que vous ne pouvez cadrer clairement votre interlocuteur. S'il vous fallait des béquilles d'assistance morale, il eut fallu le préciser. J'en ai à votre disposition.

Je vous laisse en la plaisante compagnie - très plaisante - de ouin-ouin, dit Dadounet... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rationalisme.org/forum_atheisme/index.php
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mar 15 Jan - 13:13

"dès lors que vous ne pouvez cadrer clairement votre interlocuteur"

Justement, je dois avoir un déficit, car je ne vois sincèrement pas d'alternatives ...
Alors il aurait fallu vraiment des béquilles pour saisir cette spécificité en biologie que tu sembles être "seul" à partager (c'est pas gentil, je sais).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mar 15 Jan - 13:18

Par excés d'émoi, j'ai oublié de mentionner qu'il était inutile de préciser l'erreur du réductionnisme, car elle ne s'appliquait pas ici ... de même l'évidence des interactions. Espèce de ... Lamarck!

Et je préfère la compagnie de Trivers, qui est pas du tout moqueur, ni ne prend de haut, (si ça fait une différence qu'on appelle réciprocité).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRIMEE

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: Pas un seul !   Mar 15 Jan - 13:32

Je ne vous ai pas reproché de réductionnisme... ce terme n'a même pas lieu d'être en l'état des échanges.
Ni même reproché de croire que certains comportemets avec "circuits préenregistrés" dans l'encéphale, ne sont pas eux aussi susceptibles de modulation ou répression, exacerbation ou inhibition, par un apport volontaire et/ou environnemental. L'encéphale étant l'organe du corps le plus modulable par (et fabriqué par) le "vécu" transmis horiz comme verticalement, bref. Je ne spécule donc pas que vous ignoriez que cela a même été baptisé par un terme bien précis : plasticité cérébrale.
Cool Je ne vous ai donc pas pris pour un intégriste du déterminisme, surtout à une époque où même les caractères du phénotype ne sont plus considérés comme le reflet de l'unique expression du génotype - car je suis nuancé et que n'ai pas d'éléments pour penser que vous seriez un énergumène du genre de votre collègue dabns ce forum...

lol! Ce que je vous reproche est de projeter des caricatures opposées sur les interlocuteurs que vous peinez à "cadrer", dont vous fabriquez de toutes pièces ce qu'ils auraient à vous reprocher. C'est assez amusant à observer chez vous, assez cocasse aussi. Vous pataugez, ez je n'espérais même pas cela.

Un peu de lithium dans votre café peut-être ?

Allons, à une prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rationalisme.org/forum_atheisme/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas un seul !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas un seul !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» agoraphobie et peur d'affronter seul le monde?
» Je suis seul
» NOUVEAUTE : 1813 - Seul contre tous
» a 2 ans mon fils ne veut pas dormir tout seul
» Un seul troupeau sous un seul pasteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum libre des Mutants :: Forum général-
Sauter vers: