Le forum libre des Mutants

>>>www.lesmutants.com<<<
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Héliopolis, Citation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
psiana



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Héliopolis, Citation   Dim 23 Avr - 4:40

"Ces figures mythiques que tu te donnes tant de mal a dépister, ce sont des symboles, les clefs du monde cosmique et élémentaire. Ce que l'esprit naïf a pressenti, en des temps et des lieux reculés, est aujourd'hui le but de la conscience sévère, ordonnée, de la science. Les éléments, accumulateurs d'influx invisibles, ne nous sont pas moins inconnus. Mais nos formules, nos modèles, nos théories possèdent des rapports avec leur empire, puisque des résultats gigantesques en font foi. Eux aussi ne sont que des symboles, des clefs de l'inépuisable débordement, de la puissance absolue. Mais ils ont une logique, et c'est là un pouvoir magique. Nous avons appliqué des organes contre l'inconnu, et le contraignons à nous servir. Nous avons frappé de notre baguette le rocher inerte, et il jailli du quartz un flot intarissable de puissance et de richesse. Et voilà pourquoi les dieux battent en retraite devant nous : parce que nous sommes les plus forts. Tu sais parfaitement qu'au premier électro-diffuseur, au premier phonophore que nous introduirons à kacertosa, les sacrifices perdront toute efficacité, et les fantômes des dieux s'éclipseront. Cela ne tient pas à la rationalité de nos moyens, mais à ce qu'ils donnent accès à une rationalité plus forte. Ce sont les petits symboles, les lampes merveilleuses, dont l'éclat fait pâlir les vieux olympes, avec toutes leurs images."
Héliopolis, Ernst Junger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maginot.famille.fr/
arsenaldumidi



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Héliopolis, Citation   Dim 23 Avr - 5:36

Peut-être les dieux battent ils en retraite devant toute la chair molle que produit l'avancée de la technique déferlante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arsenaldumidi.hautetfort.com
psiana



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Sans doute   Dim 23 Avr - 9:55

Sans doute faut-il comprendre "rationalité" par "moins abstrait". Dès lors, effectivement, il y a facilité, et l'intelligence du corps et de l'esprit s'en trouve moins sollicitée, entraînant une certaine mollesse.

Les dieux sont aussi des repères, des bornes, des marques, des cannes. Et, en tant que structures, aident à concevoir, avec toutes les limites que les limites induisent, comme les mots, les références des sens, etc.

Finalement, le tropisme du confort trouve toujours un point d'appui. Les esprits transcendentaux, qui généralement visent à l'effort, produisent parfois malgré eux les conditions d'un amollissement.

"Fais ce que dois, advienne que pourra, c'est conseillé au chevalier" semble être un point, moins final que suspensif...


Dernière édition par le Dim 23 Avr - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maginot.famille.fr/
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Héliopolis, Citation   Dim 23 Avr - 10:14

Et si nous n'étions que les habitacles de génes qui nous "dirigent", nous insufflent à peu prés tout, en nous laissant une illusion de libre-arbitre???

Quant à l'absolu, c'est guère qu'un racourci sémantique sans signification, sans réalité, n'est-ce-pas?

Pour le reste d'accord avec Junger.

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
psiana



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Héliopolis, Citation   Dim 23 Avr - 13:20

Personnellement, j'aime beaucoup l'image "les formules ne sont que des symboles" - et vice-versa - Ce qui rend les choses manipulables / compréhensibles, se sont bien les formules (les lois, les règles, les instructions...) en ordonnant le poids inerte de la matière brute des données.

De tels raccourcis éclairants sont produits par les génies (et la femme - génitrice possède un code de pro-création. C'est quand même plus élégant et facile que de construire un homme de toutes pièces telle la créature du Dr Frankenstein de Mary Shelley !).

Or donc, oui, l'absolu n'est qu'un symbole parmi d'autres, utilisable dans une formule. Ce qui rend toute formule "juste", mais pas nécessairement "vraie".

De toutes façons, je pense que le vrai est inatteignable, comme l'on ne peut atteindre la dernière image que deux miroirs en opposition se renvoient. De là sans doute toutes ces considérations sur l'illusion du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maginot.famille.fr/
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Héliopolis, Citation   Lun 24 Avr - 7:53

Dans la pratique et le concrêt, Junger et mille autres, nous sont utiles, voir Yhaaris plus haut, ou à tout le moins l'emprise sur le monde est "grisante"...
À défaut d'absolu ou de rien, je me contente des bénéfices de l'empirisme terre-à-terre. Et du confort de vie à Montréal.
Mon côté matérialiste...

Plus techniquement, j'ai appris que le "fourfoiement" de soi, ou l'objectivité sur soi, nous sont inaccessibles car incompatibles avec notre survie évolutive. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yhaaris



Nombre de messages : 23
Localisation : Sophia-Antipolis (06)
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Héliopolis, Citation   Mar 25 Avr - 0:42

"Quand l´Homme s´apercevra que l´introspection lui a caché l´essentiel et déformé le reste, que les choses se contentent d´être et que c´est nous, pour notre intérêt personnel ou celui du groupe auquel nous appartenons, qui leur attribuons une "valeur", sa vie quotidienne sera transfigurée : Il se sentira non plus isolé, mais réuni à travers le temps et l´espace, semblable aux autres mais différent, unique et multiple à la fois, conforme et particulier, passager et éternel, propriétaire de tout sans rien posséder et, cherchant sa propre joie, il en donnera aux autres.

"Mais surtout, débarrassé du fatras encombrant des valeurs éternelles, jeune et nu comme au premier âge, et riche cependant de l´acquis des générations passées, chaque homme pourra peut-être alors apporter au monde sa créativité."

(Henri Laborit - "Eloge de la fuite")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor-Emmanuel



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Héliopolis, Citation   Mar 25 Avr - 8:24

----------------------

Je suis tenté de rapprocher l’extrait de l’Héliopolis de Junger cité par Psiana de la métaphore de l’abat-jour.

Sous l’éclairage, du connu, de la vérité, du lumineux. Hors de l’éclairage, de l’inconnu, du doute, du sombre. Sous l’effet de la curiosité, nous nous aventurons hors de cet éclairage en emportant un peu de lumière ancienne avec nous.

Nous agrandissons ainsi le champ de la certitude lumineuse en repoussant l’inconnu le plus sombre vers son propre champ, qui est une immensité par quoi, nous, mutants, sommes très attirés...

---------------------

La proposition de Laborit citée par Yharris me semble comprendre une erreur fondamentale. Le terme « introspection » n’a pas sa place ici. Pourquoi ? Parce qu’il exprime un élément de manichéisme bien trop restrictif, une parfaite opposition à autre chose que nous pourrions appeler « extrospection ».

Hors, ce n’est pas l’introspection seule (ni l’extrospection seule, d’ailleurs) qui est à l’origine de ce qui est caché à l’homme, mais l’incapacité de l’homme à RE-combiner ces deux éléments.

Le « plus qu’homme » se distingue de « l’homme » - entre autres - par sa faculté de ne pas se laisser piéger par le vocabulaire et par sa faculté de détecter et annuler toute antinomie latente proposée comme vérité PAR l’homme À l’homme.

---------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yhaaris



Nombre de messages : 23
Localisation : Sophia-Antipolis (06)
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Héliopolis, Citation   Mar 25 Avr - 9:09

Assez d'accord sur le fond de ce que vous dites, justement j'avais interprété cette citation dans un sens proche de ce que vous voulez affirmer...
(mais le vocabulaire a des ancrages parfois distincts sur les consciences...)

L'introspection - ou l'extrospection, ou n'importe quel autre volonté d'observation subjective auto-focalisée - est inutile a l'homme, dans le sens evolutif, parce qu'elle le place dans une vision incomplete du monde qu'il tente de faire exister pour le contenir.

En fait, il ne sait pas combiner son desir d'existence avec son besoin d'immanence. C'est bien de ce handicap qu'il est question, de cette incapacité de dépassement.

tils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goran



Nombre de messages : 134
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Héliopolis, Citation   Mar 25 Avr - 11:12

Plus prosaïquement, merci pour l'extrait de Laborit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Héliopolis, Citation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Héliopolis, Citation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» adolescent et bac quelques citation choisi
» citation du samedi
» Récitation en 6ème: quelles fables?
» citation du mercredi
» citation sur l'ineffable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum libre des Mutants :: Forum général-
Sauter vers: